Première participation au CES Las Vegas pour la startup DeNoize. Sélectionnée parmi 80 startups du Réseau IMT, elle a présenté sa fenêtre antibruit sur la plus grande scène internationale des nouvelles technologies.

Les fenêtres DeNoize, une technologie active de réduction du bruit

 

Créée en 2018 suite à une formation dans un incubateur londonien, installée au Pays-Bas, c’est finalement à Gardanne que DeNoize va développer sa R&D. La startup propose une technologie active de réduction du bruit pour les fenêtres, similaire au casque anti-bruit actif. Les capteurs et les actionneurs sont placés dans le cadre de la fenêtre. « Ils utilisent la surface de la vitre comme membrane pour produire un son opposé au bruit que l’on souhaite atténuer. » explique Olivier Schevin co-fondateur de la startup. « Il s’agit d’un système qui écoute et agit en permanence. »

Ce dispositif vient compléter le classique double vitrage. Ce dernier est déjà efficace pour étouffer les médiums et les aigus. L’électronique de DeNoize va perfectionner l’isolation acoustique en réduisant les sons graves de basse fréquence. Une manière efficace d’insonoriser son logement.

En 2019 leur technologie a convaincu. Performante sur toute surface en forme de plaque, elle est repérée par Safran notamment. DeNoize pourrait bientôt équiper le plexiglas des hublots d’avion.

 

DeNoize, une technologie reconnue de la Provence à Las Vegas

 

C’est grâce à l’école des Mines que DeNoize a pu participer à son tout premier CES. Hébergée au Centre Microélectronique de Provence, c’est là que la startup développe sa R&D. Dans ce cadre, le réseau des incubateurs de l’Institut Mines Telecom (IMT) la repère pour partir à Las Vegas.  Sur 80 startups candidates, elle est choisie avec 10 autres pour faire partie de la délégation IMT.

A cette occasion, lors de la soirée de remise des prix de l’IMT au début du CES, elle s’est vu remettre le prix coup de cœur par Safran. Cela lui a offert une belle visibilité sur son stand. Une communication très positive pour la jeune entreprise. « Encore maintenant, nous sommes sollicités pour venir parler de notre produit ». Malgré sa jeunesse et le fait qu’elle ne soit qu’au stade du développement, DeNoize a eu de nombreux contacts. Cette expérience qui confirme l’intérêt des professionnels pour la fenêtre intelligente et qui a changé la manière de travailler de la startup. « Les retombées sont encore plus élevées que ce qu’on pensait au départ. Sollicités par les fabricants de fenêtres, nous avons fait des rencontres avec des entreprises qui peuvent devenir des collaborateurs sur la partie technique. Mais aussi des grands groupes. ».

Désormais la startup se concentre sur son développement. La R&D va se renforcer et elle va embaucher 2 à 3 personnes supplémentaires sur des postes d’ingénieur électronique et mécatronique. DeNoize devra réaliser un test grandeur nature en 2020. Pour résoudre les problèmes des riverains d’un aéroport en Europe, elle va insonoriser une maison test. Un démonstrateur à taille réelle qui concrétisera le potentiel de cette toute jeune startup.