Ouvrir une porte, appuyer sur un bouton d’ascenseur, s’accrocher à une barre de métro, composer son  code bancaire, pianoter sur un écran tactile… des gestes quotidiens effectués par des millions d’individus dans des lieux publics. Des gestes simples qui peuvent pourtant devenir une source d’inquiétude en situation de pandémie.

Pour s’adapter à cette situation, Quantumcat invente un autocollant transparent autodésinfectant à appliquer sur les surfaces que l’on souhaite protéger. Clavier de distributeur de billets, digicode, poignée, barre de métro, ces autocollants virucides, bactéricides et fongicides, se positionnent facilement sur n’importe quelle surface pour la désinfecter en continu.

 

Un autocollant virucide auto désinfectant

 

C’est durant le confinement que Jacques Kools développe cette idée. Spécialiste en ingénierie des matériaux, il imagine un autocollant à la surface autodésinfectante. « Cela fonctionne sur le même principe que les vitres autonettoyantes. Les autocollants Quantum produisent de l’eau oxygénée au contact de la lumière et se transforment en produits antibactériens. »

Les essais réalisés à Gardanne viennent finaliser le prototype. S’il doit encore être testé pour la COVID 19, l’autocollant Quantumcat a déjà démontré ses propriétés désinfectantes. Les tests effectués par un laboratoire indépendant début septembre confirment l’action autodésinfectante du système.

Avec une efficacité sans précédent selon les spécialistes de ce laboratoire. Les produits bactéricides sont en général homologués à partir de 99% de bactéries en moins. « Avec les autocollants Quantum, on passe de 1,7 millions de bactéries pour une surface non protégée à 167 pour une surface protégée. » Soit 99,99% de moins !

Des résultats exceptionnels dus au savoir-faire de l’équipe de Jacques Kools à l’échelle micro-atomique et aux années d’optimisation de matériaux à couches minces. Cette innovation fait l’objet d‘un dépôt de brevet.

Mi-Octobre, une ligne pilote de fabrication d’autocollants a été construite. Des tests en conditions réelles ont permis d’établir la durabilité du produit.

 

Une protection au service des écrans tactiles

 

Prochaine étape pour la solution Quantumcat, la déclinaison des autocollants virucides sur une première génération de produits pour écrans tactiles (distributeurs de billets, téléphones portables…) : des projets pilotes sont en cours avec des sociétés de transport en commun, des banques et des hôpitaux. En parallèle, le projet de construction d’une première usine est en cours.

 

Plus d’informationsselfdesinfect.fr