ICOVELL s’intéresse à la déformabilité des globules rouges. Cette dernière a un rôle clé dans la circulation sanguine. La perte de déformabilité est un symptôme de la drépanocytose. 1ère maladie génétique du globule rouge, elle touche plus de 50 millions de personnes dans le monde. Le prêt d’honneur Aix-Marseille-Provence, géré par PAD va venir financer à hauteur de 40K€ le développement d’un prototype de mesure du marqueur innovant d’Icovell.

 

ICOVELL développe un marqueur breveté pour mesurer la déformabilité des globules rouges

 

La drépanocytose engendre des crises vaso-occlusives extrêmement douloureuses entraînant l’hospitalisation du patient et de nombreuses complications : infarctus osseux, insuffisances rénales ou hépatiques, AVC.  11% des enfants font un AVC, l’espérance de vie au niveau mondial est de 40 ans.

Actuellement, il manque des technologies pour suivre l’état de santé des patients, évaluer les effets de traitements, et prévenir l’occurrence des crises. Icovell a donc mis au point une technologie brevetée : 1 marqueur mécanique de la déformabilité des globules rouges.

Ce marqueur indique le taux de globules rouges déformables dans un échantillon sanguin. Pour l’obtenir, on observe la façon dont les globules rouges se déplacent dans un écoulement ; Ceux déformables ont un mode de déplacement spécifique. L’analyse est réalisée en utilisant un logiciel de machine learning à partir d’enregistrements vidéo. C’est dans ce marqueur que se situe l’innovation. 

 

Le marqueur ICOVELL pour prévenir les crises liées à la drépanocytose

 

A ce jour, seuls des traitements au long court existent pour cette maladie avec une efficacité partielle ; les crises persistant chez 40% des patients. L’absence de traitements aigus permettant d’éviter les crises provient en partie de l’absence d’outil permettant d’anticiper l’occurrence d’une crise et donc de tester des traitements.

Le marqueur d’Icovell apporte donc une aide précieuse. Il est extrêmement stable dans le temps, et permet de faire du suivi clinique. Plus intéressant encore, cette valeur varie environ 3 jours avant le début de la crise.  L’innovation d’Icovell devient ainsi le 1er outil capable de prévoir les crises.

Icovell va développer une première machine pour la recherche. Une avancée importante pour les laboratoires pharmaceutiques. Ce marqueur leur permettra de tester leur traitement, en observant si la valeur du marqueur se régule durant leurs essais. La seconde machine sera pour l’hôpital. Elle offrira un outil de suivi clinique de l’état de santé des patients.

A terme, l’ambition d’ICOVELL est d’offrir un dispositif point of care permettant de se tester tous les jours, pour détecter l’arrivée de la crise et anticiper un traitement. Cela permettra une meilleure prise en charge des patients et de réduire les coûts en hospitalisation.

Actuellement, l’équipe est composée de 4 personnes et vient de déposer pour le concours I-Lab. La société devrait se créer cette année. Rattachée au CNRS, elle sera hébergée au laboratoire CINaM.