Photo Daniel Kapikian

VB-Tech développe un jumeau numérique du cerveau

VB-Tech travaille à un cerveau virtuel personnalisé pour mieux appréhender les maladies neurologiques et définir les traitements adaptés.

La technologie de cerveau virtuel, promue par VB-Tech, a été mise au point au sein de l’Institut des Neurosciences des Systèmes d’Aix-Marseille Université par le chercheur Viktor Jirsa et son équipe. Jean-Marc Ferrier, consultant indépendant d’Upstream, déjà à l’origine d’une pépite aixoise, Graftys, est sollicité en 2019 par la SATT Sud-Est pour analyser si la solution peut faire l’objet d’un transfert de technologie à une entreprise ou motiver la création d’une start-up. Il valide la deuxième option, convaincu de l’intérêt humain et sociétal du projet en France et à l’international et s’engage aux côtés de Viktor Jirsa pour exploiter « The Virtual Brain » sous licence d’exploitation exclusive mondiale de la SATT. Une vraie complicité émerge entre eux. Neuf mois après son entrée dans l’incubateur Impulse, VB-Tech naît en août 2021 avec un capital apporté par 11 associés.

 

Un engagement collectif prometteur pour le projet

Avant la création de VB-Tech, les travaux de Viktor Jirsa avaient bénéficié du soutien de l’Agence Nationale de la Recherche (ANR) dans le cadre du projet « EPINOV » afin d’étudier une première application de cerveau virtuel pour la chirurgie de l’épilepsie, le « Virtual Epileptic Patient » (VEP). L’essai clinique, mené avec 400 patients, a été supervisé par le Pr Fabrice Bartolomei, chef du service d’épileptologie et rythmologie de l’Hôpital de la Timone à Marseille. Un prototype est né. Les 40 000 euros de l’AMPA ont facilité la protection internationale de huit familles de brevets (deux autres sont à venir). VB-Tech engrange les soutiens de Bpifrance, sollicite celui de l’Europe…

 

Une innovation à la feuille de route bien dessinée

Le cerveau virtuel est un jumeau numérique personnalisé qui intègre numériquement toutes les données de connectivité cérébrale du patient, enrichies des connaissances accumulées dans les neurosciences et l’imagerie médicale. Il aide au diagnostic de pathologies, au pronostic, en identifiant, par exemple, les zones de déclenchement et de propagation des crises d’épilepsie, et à la thérapie, chirurgicale ou mini-invasive comme la neuro-stimulation. VB-Tech cible prioritairement l’épilepsie mais prévoit de décliner le concept à d’autres maladies : Parkinson, Alzheimer, schizophrénie pharmaco-résistante… La feuille de route sur cinq ans prévoit le développement de technologies de neurostimulation, une 2ème version du cerveau virtuel et une plateforme de prise en charge holistique du patient épileptique. La start-up devra également résoudre les questions de confidentialité des données de santé et de certification comme dispositif médical. Son équipe comptera une demi-douzaine de collaborateurs fin 2022 au moment où devrait se concrétiser une levée de fonds auprès de partenaires publics et privés. Avec un lancement envisagé pour 2025-2026, « The Virtual Brain » est appelé à s’imposer comme un outil de compréhension incontournable de tous les désordres que peut subir un cerveau.

 

Interview de Jean-Marc Ferrier, CEO de VB-Tech par Jean-Christophe Barla

25 mai 2022