Photo Daniel Kapikian

L’intelligence artificielle au service de la peau

L’IA permet le diagnostic précoce des petites lésions de la peau en temps réel

La technologie développée par l’entreprise Anapix-Medical créée par Bernard Fertil, ancien Directeur de Recherche au CNRS intéresse les professionnels de santé comme les dermatologues et les médecins généralistes. Le grand public est également dans la cible : il suffit d’équiper son smartphone d’un objectif directement adaptable pour pouvoir réaliser des photos des lésions douteuses. Au cœur de l’application SkinApp (pour les professionnels) et du logiciel SkinShot (pour les particuliers), les algorithmes issus de l’Intelligence Artificielle participent à poser le diagnostic et la décision thérapeutique. Une prise en charge précoce d’un mélanome, c’est une guérison quasi assurée, une prise en charge tardive fait courir un risque vital au patient : 1700 décès par an, c’est le chiffre pour la France sachant que l’on compte actuellement un décès toutes les heures aux Etats Unis. Postée sur le serveur santé sécurisé d’Anapix Médical, l’image d’un grain de beauté va être analysée grâce aux points de concordance issus de la considérable bibliothèque d’images, des milliers d’examens cliniques qui permettent d’indiquer si une consultation médicale s’impose. Les algorithmes d’Anapix Médical sont particulièrement efficaces sur les lésions douteuses, difficiles à analyser par les humains. Nous offrons à ce jour une solution complète et aboutie en imagerie de la peau.

 

Incubateur, DAP et pépinière, aujourd’hui l’entreprise vise une position de leader 

Au cours des 13 années qu’il a passé au Laboratoire des Sciences de l’Information et des Systèmes à Marseille, Bernard Fertil a accumulé une expérience et une expertise unique en matière de traitement et de gestion des images de lésions de la peau. Le diagnostic visuel étant difficile, il imagine venir en aide aux patients et aux praticiens à travers des outils dédiés devenus possibles grâce aux immenses possibilités offertes par les nouvelles technologies IoT et IA. L’incubateur Impulse situé à Marseille ainsi que la SATT Sud Est l’ont accompagné à créer l’entreprise. Il obtient le fonds d’amorçage DAP en 2016 (aujourd’hui devenu dispositif Aix-Marseille-Provence Amorçage). Lorsque l’on ne réalise pas encore de chiffre d’affaires et que l’on entame la phase de maturation, c’est une aide précieuse. Un dizaine de dermatologues libéraux de la Région Sud nous ont aidés à tester les images et nos interfaces. Nous avons également validé dans la pratique le concept du « vilain petit canard* »  avec le professeur J.J. Grob, chef du service de dermatologie à l’hôpital de la Timone et plusieurs autres dermatologues leaders d’opinion en cancérologie dermatologique. C’est une aide très efficace pour prendre une décision thérapeutique plus précoce. Aujourd’hui installé à la Pépinière d’entreprises de Meyreuil, Anapix-medical a bénéficié de l’aide de BPI France et de la French Tech. Anapix-medical vient de boucler une levée de fonds par une opération de Crowd Funding Equity, qui lui permettra d’atteindre le point d’équilibre d’ici 2 ans. L’objectif est d’asseoir sa position de leader sur la France et l’Europe.

* Un Vilain Petit Canard est une lésion qui ne ressemble à aucune autre pour un patient donné

 

Interview de Bernard Fertil, Dirigeant fondateur de ANAPIX-MEDICAL par Julia Santi

16 octobre 2018