La meilleure énergie verte, c’est celle qui n’est pas consommée » pour le directeur général de BioPoolTech, Emmanuel Berthod. C’est ce qu’il a prouvé lors de sa 2nde  participation au CES de Las Vegas, avec la version finale de son filtre intelligent connecté BioPoolSafe, récompensé d’un CES Innovation Award.

 

Se baigner dans une eau pure grâce au filtre BioPoolSafe

En se concentrant uniquement sur les piscines résidentielles pendant 25 ans au niveau mondial, la production d’énergie équivaudrait à 5 centrales nucléaires ! Suite à ce constat, Emmanuel Berthod et Jérôme Viala créent en août 2016 la société BioPoolTech, destinée à apporter sur le marché une nouvelle génération de filtrations et de piscines. Après des mois de R&D, ils lancent fin 2017 la commercialisation de leur 1ère filtration biologique et une nouvelle génération de piscine O2Pool, testés à the camp. Cela leur permet de s’atteler à leur objectif initial : « proposer un système de bio-filtration adaptable à tous types de piscines ».

Avec 90% d’électricité économisée, 90% de production de CO2 en moins, une consommation d’eau de rinçage divisée par 2 et l’élimination complète de la chimie, le pari est relevé avec la naissance de BioPoolSafe en 2018. Les performances de ce  filtre intelligent et connecté, en plus de réduire drastiquement la consommation d’énergie, entraine une réduction de 75% des frais de fonctionnement.

Parmi les éléments qui ont accéléré la naissance de ce système, un constat : « On ne se crée pas tout seul ». BioPoolTech rejoint donc la pépinière Cleantech de l’Arbois qui le pousse à participer à son premier CES en 2018. Grâce à une levée de fonds de 100 000€ bouclée en janvier 2019, l’équipe s’enrichit d’un 7ème salarié et devrait en recruter un 8ème dans l’année avec l’accélération de l’activité.

 

Consécration du filtre BioPoolSafe lors du CES2019

C’est en avant-première que BioPoolTech présente son filtre connecté au CES de 2018. Un formidable défi pour réaliser un prototype convaincant dans les temps. « Nous avons été obligés d’accélérer et ce challenge nous a fait gagner 6 mois sur notre planning initial ». La société a ainsi été capable de lancer la commercialisation de son filtre intelligent durant l’été 2018.

En revenant au CES en ce début d’année avec la version finale du filtre BioPoolSafe, la startup a démontré qu’elle avait gagné en maturité. « Le travail accompli en un an a changé la vision de l’entreprise. » explique Emmanuel Berthod. « Pour les investisseurs en 2018 il manquait beaucoup de choses sur le produit. Aujourd’hui on coche toutes les cases là où il y a un an, on avait tout à prouver ». Un travail récompensé par un CES Innovation Award !

Une consécration pour l’entreprise qui se traduit par l’intérêt de nombreuses collectivités et distributeurs. « Nous sommes en pour-parler avec le Texas, la Californie, la Floride, le Mexique et le Canada.» De belles rencontres et des concrétisations ! Puisque la startup lancera son filtre connecté en Nouvelle-Zélande à la fin du mois, via un distributeur rencontré suite au CES 2018.