Ligno en espéranto signifie  le bois. Dans Lign.O, le O est autant celui de  l’économie circulaire que le 0 de la neutralité  carbone en lecture numérique. Tout un programme pour l’entreprise qui souhaite décarboner la construction ! Pour cela, elle utilisera bois et isolants biosourcés ou issus de l’économie circulaire. Elle veut offrir à la région Sud, la capacité de construire ou de rénover plus de bâtiments en structure bois. Ce projet bénéficie du soutien de l’AMPA à hauteur de 40 000€.

 

Lign.O : des solutions constructives bas carbone, basés sur des bois et des isolants biosourcés régionalement.

 

Le secteur du bâtiment représente 43 % des consommations énergétiques annuelles françaises. Il génère aussi 23 % des émissions de gaz à effet de serre (GES). Pour diminuer cette empreinte, il est donc impératif de rénover thermiquement les bâtiments existants et construire des bâtiments sobres et efficaces. L’éco-conception, les circuits courts, des matériaux performants et durables permettront de proposer des bâtiments à empreinte carbone exemplaire.
2ème région la plus boisée de France, le Sud  dispose  des ressources pour construire en bois. Pourtant elle en construit 3 fois moins que la moyenne nationale.

Lign.O entend augmenter cette offre en préfabriquant des modules structurels et isolés en mode dit ‘Hors-Site’. « Pré-fabriquer des composants modulaires pour réaliser des bâtiments performants  dans un temps plus court, avec moins de main d’œuvre, c’est une de nos ambitions. » annonce Yves Lozachmeur co-fondateur de l’entreprise.

Lign.O veut faciliter une offre locale combinant ingénierie, solutions constructives, et services à la construction. Lign.O proposera également une plateforme de service pour faciliter les échanges entre tous les acteurs de la chaîne de valeur. “Pour adresser des grands programmes de construction ou de rénovation, il faudra savoir rassurer les maîtres d’ouvrage, par une approche industrielle de qualité, combinée à des groupements d’entreprises et de savoir-faire apte à construire massivement, vite, et bien.”

 

Un démonstrateur grandeur nature

 

Le projet est né de la rencontre de 5 personnes sensibles, aux enjeux environnementaux, riches de diverses expériences notamment dans la filière bois. Suite à l’AMPA obtenu fin juin 2021, la société se crée au mois d’août. “Pour les startups industrielles, l’amorçage, qui nécessite des investissements importants est difficile en France, mais le projet a trouvé auprès des institutions publiques de proximité et  aussi de l’Etat, dans le cadre du plan de Relance des soutiens importants”. Actuellement l’équipe compte 7 personnes et devrait en compter plusieurs dizaines  d’ici 3 ans.

Logée au Technopôle de l’Arbois, l’entreprise est co-incubée à l’école des Mines de Saint-Etienne, campus de Gardanne, pour notamment travailler sur la modélisation et l’optimisation des flux. Engagée dans le Pacte de transition industrielle de Gardanne-Meyreuil, où la filière bois et l’énergie sont des priorités, Lign.O sera bientôt un nouvel acteur industriel sur le pôle Yvon Morandat à Gardanne.

Elle ambitionne une production disponible durant l’été 2022 au sein d’un espace de plus de 1300 m2 récemment labélisé Bâtiments Durables Méditerranéens niveau OR. Le ré-emploi tant pour la construction du bâtiment, que pour certaines machines industrielles s’invite dans ce programme.  “Le bâtiment servira de démonstrateur de nos solutions constructives”. L’entreprise produit déjà des petits bâtiments sur son modèle constructif de manière artisanale.

Un projet adapté à la nécessité de construire différemment, en cohérence avec le territoire qui entend se renouveler en terme d’industrie.