Sunpartner affiche un horizon ensoleillé

Spécialisée dans les technologies photovoltaïques pour les marchés du bâtiment, des objets connectés et prochainement du transport, la PME de Rousset engrange les commandes après plusieurs années de R&D et de préparation de l’industrialisation de ses solutions.

 

Organisées lors des 24èmes rencontres du club « Energies de la Victoire », le 13 novembre, les visites de l’usine de vitrages photovoltaïques semi-transparents et opaques de Sunpartner à Rousset attestent de la montée en puissance de la production pour le secteur du bâtiment.

 

« Nous avons déjà commercialisé environ 400 m2 de panneaux pour des projets d’installation de 20 à 100 m2. Nous devrions nous mobiliser en 2019-2020 sur une cinquantaine de projets dont certains représentent des superficies de 500 à 1 000 m2 » explique Ludovic Deblois, cofondateur et président de la société. Dans l’atelier de 1 200 m2, des panneaux « Wisips Cameleon » vont orner une école à Lausanne (Suisse), d’autres seront apposés sur un immeuble des grands boulevards à Paris en janvier 2019. « Architectes, promoteurs, bureaux d’études… apprécient beaucoup les produits pour valoriser les bâtiments sur le plan énergétique, mais les cycles sont longs dans le BTP entre la conception et la construction » souligne le dirigeant de la PME qui compte aujourd’hui 72 collaborateurs.

Sunpartner va équiper en 2019 en fenêtres connectées et intelligentes, Horizon Dynamic, le siège de Vinci, son partenaire sur leur développement. Le produit, télécommandé, combine les fonctions de fenêtre, brise-soleil et store tout en produisant de l’électricité.

 

Sur son autre usine de Rousset, abritée chez STMicroelectronics et dédiée aux objets connectés, l’entreprise confirme aussi sa vision, affichée depuis sa création en 2008, que toute surface peut devenir photovoltaïque. Ses composants vont équiper une montre connectée d’une marque internationale, grâce au partenariat noué avec le fabricant chinois d’écrans, Truly International Holdings Limited. « Sur dix ans, nous en avons consacré six à la R&D et déposé 130 brevets, rappelle Ludovic Deblois. Dans les trois ans, nous disposerons également de solutions adaptées au transport et nous travaillons toujours sur des modules PV souples ». A ce jour, Sunpartner a levé 73 millions d’euros. Ces perspectives actuelles et futures la conduisent à préparer une nouvelle levée de fonds.