L’E-santé s’invite à Vegas avec Cardionexion

@Health revient sur son expérience au CES où elle a présenté Cardionexion. Un dispositif médical d’aide au diagnostic des troubles cardiaques qui, avant même sa commercialisation, a déjà sauvé des vies !

 

Après trois ans de R&D réalisée par des ingénieurs et des cardiologues à l’Europarc de Pichaury d’Aix-en-Provence, Cardionexion est aujourd’hui en étude clinique. Ce gilet connecté calcule en temps réel les risques de pathologies cardiovasculaires du patient, via différentes données envoyées à l’équipe médicale qui peut réagir en cas de problème.

 

Aujourd’hui 70 volontaires testent le dispositif en conditions réelles, 200 000 électrocardiogrammes ont été réalisés et 5 patients ont déjà pu être sauvés ! C’est toute l’efficacité de la médecine prédictive et du dispositif Cardionexion : les informations récoltées sont ultra-précises. « Pour l’instant nous nous concentrons sur la partie cardiologie. Mais le dispositif permet également de détecter d’autres pathologies respiratoires. » indique Eric Basso, Directeur marketing d’@Health. « A titre d’exemple, grâce aux électrodes en contact direct avec la peau du patient, on peut savoir 48 heures avant les premiers symptômes qu’il va avoir la grippe. »

 

Cardionexion, bientôt une franchise à l’international ?

Cardionexion a prouvé son efficacité, il ne lui reste plus qu’à obtenir les autorisations des agences de santé pour lancer sa commercialisation. « Les États-Unis sont pour nous un marché évident, mais partir au CES ne l’était pas forcément. Nous n’étions pas sûr que notre produit y aurait sa place » confie Eric Basso « Nous nous sommes engouffrés dans la dynamique régionale et finalement nous avons bien fait. »

 

Visibilité internationale et absence de concurrent direct pour @Health sur le CES ! Américains, Chinois et Japonais se sont intéressés au Cardionexion. L’équipe sur place, pourtant habituée aux congrès internationaux, a été surprise du nombre de visiteurs et de la qualité des rencontres. « Grâce à la délégation Aix-Marseille French Tech, nous avons bénéficié d’une belle visibilité dans les médias. Sur place, les élus renvoyaient des gens vers nous ». Beaucoup d’entreprises françaises, que la startup n’avait pas pu rencontrer en France,  avaient déjà repéré le dispositif Cardionexion.

 

Une belle dynamique dont les effets continuent de se prolonger. Restée sur le continent américain après le salon, la startup a pu rencontrer de grands centres de cardiologie et être reçue par de grands groupes. « Nous sommes très sollicités depuis le CES, avec des mails quotidiens pour des entretiens… A nous de concrétiser. »

 

Dernière ligne droite donc pour @Health, avec le lancement des études cliniques aux Etats-Unis, des levées de fonds prévues et l’entrée dans la phase de pré-industrialisation. « Ce que nous avons présenté au CES va pouvoir être commercialisé rapidement une fois les autorisations  des instances médicales de chaque pays obtenues ». L’objectif serait de reproduire son modèle dans différents pays.