Retrouver du lien social grâce aux robots UBBO

Personnes âgées, handicapées, enfants malades… la startup  Axyn robotique s’emploie à faciliter leur quotidien et à réduire leur isolement grâce à ses robots de télé présence. Objectif ? Fournir UBBO aux personnes qui en ont le plus besoin pour leur permettre d’acquérir de l’indépendance et de l’autonomie.

 

« Avant de réaliser quelque chose il faut récupérer, analyser et comprendre un besoin. » explique Franck Anjeaux, directeur d’Axyn Robotique. Une démarche appliquée pour développer son robot UBBO. Loin du simple gadget technologique, la première version a été pensée en open source pour faciliter son appropriation et pouvoir intégrer, selon les usages, des fonctions supplémentaires. 80 exemplaires en ont été vendus, après avoir été testés dans des living labs, des hôpitaux et maison de retraites.

 

Les personnes âgées ont été les premières bénéficiaires des services d’UBBO. Il leur permet de garder le lien avec leur famille éloignée grâce à la télé présence et d’interagir avec elle. Pour les proches, UBBO rassure sur la santé des seniors, notamment via le capteur de chute (en cours de développement), et leur permet de contrôler que tout est normal dans son environnement. Ce système de levée de doutes sur la santé du propriétaire permet également une surveillance pour les aides à domicile.

 

Succès commercial dans le milieu éducatif

 

Un autre usage a pris le pas en termes de commercialisation : le milieu éducatif, pour les enfants malades empêchés d’aller en cours. C’est le UBBO Expert qui va permettre cette resocialisation. Avec son nouveau look travaillé par un designer et sa solidité, il peut se fondre dans des environnements publics comme les universités, écoles, entreprises, musées, gares et évoluer dans la foule.

 

Depuis l’hôpital ou son domicile, l’élève pilote le robot, assiste à ses cours, communique en temps réel (audio et vidéo) et participe grâce à un écran LED qui lui permet de flasher pour lever la main. Le robot le place en immersion dans l’école pour interagir avec ses professeurs et camarades même durant l’interclasse. Une solution moins onéreuse que des cours à domicile qui a séduit le Service d’aide pédagogique à domicile des Landes, la CRAMIF assurance maladie d’Ile de France, l’université de Lyon, celle de Bordeaux et bientôt les collèges du département.

 

Sur cette même base, un prochain robot est en préparation : UBBO Access. Plus petit, il évoluera plus facilement dans de petits espaces (domiciles) et sera accessible aux personnes âgées à un coût de 1 500€ à l’achat ou de 100€ par mois à la location. Toujours sur le principe du robot modulaire, cette dernière version pourra être complétée de modules à la demande comme le détecteur de chute, la possibilité de se connecter à des objets intelligents, un assistant vocal autonome ou encore une série d’application dédiées au monde des seniors.

 

Il existe une multitude d’usage pour les robots de télé présence. Avec son équipe de six personnes, Axyn robotique essaye de répondre à ces problématiques. Ses prochains challenges seront le déplacement autonome en évitant les obstacles et l’intégration de l’intelligence artificielle pour réagir en fonction de situations inédites. La startup sera présente sur le salon VivaTech en Mai.

 

Axyn robotique a bénéficié du Dispositif d’Amorçage de Provence.