Jack le robot de sécurité made in Provence

En matière de robotique et d’Intelligence Artificielle, le champ des applications est vaste. La société TBC-France a choisi de développer son robot Jack dans le domaine de la sécurité.

 

Dans ce secteur les tâches peuvent être assez répétitives et monotones : des rondes nocturnes sur des sites où il ne se passe pas grand-chose mais où un risque subsiste. Selon la surface à couvrir, ce type de ronde classique s’avère plus ou moins efficace. C’est là où le robot trouve sa pertinence. « On note de plus en plus d’avancées dans la sécurité, on commence à voir une panoplie de solutions pour les organisations qui veulent augmenter leur sécurité sans exploser leurs coûts. » selon Renato Cudicio, PDG de TBC-France.

 

Et parmi ces solutions, le robot Jack. Doté d’une vision à 360°, Jack se déplace de jour comme de nuit, en intérieur et en extérieur pour contrôler les périmètres de sites sensibles. Il est le gage d’une sécurité renforcée. En France, la sécurité des gardiens passe avant tout. En cas d’alarme, le veilleur, souvent, ne peut pas aller vérifier lui-même l’incident et doit faire appel à une patrouille qui, hélas, arrivera peut-être trop tard. Une règle de prudence qui ne s’applique pas à un robot. En cas d’alarme, Jack se déplacera à 18km/h pour voir où l’alarme a été déclenchée et récupérera les informations grâce à ses caméras. Il permettra ainsi d’agir rapidement. Avec Jack, un tour du site suffit à mémoriser un parcours. Suite à cela il sera toujours prêt à intervenir pour identifier les incidents.

 

Un développement rapide pour un service tout compris

 

Jack a été conçu en 9 mois sur Aix, grâce à des ressources provençales essentiellement. « La Provence est un bon point central pour démarrer, avec un bel écosystème, des ressources, des compétences et un réel besoin sur les marchés européens. » explique Renato Cudicio. Le secret derrière la rapidité de cette construction ? « Jack a été prototypé selon la technique d’ingénierie agile traditionnellement appliquée aux développements logiciels. On réalise de suite le prototype, beaucoup d’erreurs sont faites mais on apprend très vite ». Au final, grâce à cette technique et aux ressources du territoire, TBC-France a réussi à développer un robot unique, multi terrains et haut de gamme qui rencontre très peu de concurrence dans le monde.

 

TBC-France propose Jack à la location : un service tout compris qui inclut la maintenance. « Mais nous n’intervenons pas dans les données de surveillance récoltées et transmises par le robot. Elles restent la propriété de l’entreprise. » Les premières livraisons sont prévues pour cet automne. Pour faire face aux demandes à venir et assurer la maintenance de ces locations, TBC-France devrait ouvrir des centres de services sur Paris, Lyon, Lille et Toulouse. Sur Aix, elle cherche déjà à s’agrandir.