Exalt3D, futur YouTube de la visualisation 3D

Retour de son tout premier CES pour Exalt3D, où sa solution de visualisation 3D à 360° a été plébiscitée par de grands groupes. Un outil idéal pour améliorer l’expérience client et favoriser l’achat.

 

Exalt3D est née en juin 2015 grâce à des ingénieurs spécialistes de la 3D. Deux ans de R&D permettent de proposer cette solution de visualisation où les produits sont dessinés en 3D avec une précision inégalable. « Nous proposons, dans un site internet, de visualiser et d’interagir avec des produits et de les personnaliser avec une qualité photoréaliste. » indique Bruno Dupire, CEO d’Exalt3D. Cette personnalisation en ligne permet aux clients du e-commerce de dépasser l’expérience boutique. Un gros plus pour les marques et des économies significatives, puisqu’il n’est plus nécessaire de prendre plusieurs clichés couteux de toutes les déclinaisons offertes par un produit.

 

Un principe déclinable au secteur de l’immobilier, avec la personnalisation du design des appartements… et qui peut même s’étendre à l’aéronautique ! « Nous sommes en relation avec des sous-traitants d’Airbus Helicopters pour configurer l’intérieur d’un de leurs appareils. » L’industrie, de plus en plus impliquée dans des démarches de co-conception avec les clients, s’intéresse à la solution.

 

Aujourd’hui la plupart des entreprises et leurs usines sont prêtes pour la personnalisation à la demande. C’est notamment le cas de Mr Gaspard, le configurateur de costumes sur mesure, premier client d’Exalt3D. « Ils nous ont permis  d’industrialiser nos process, avec la livraison prévue pour le printemps de leur site web ». Grâce à un moteur 3D, le client pourra choisir les moindres détails de son vêtement : tissus, boutons, formes de col… parmi un large choix de possibilités et voir le résultat en direct.

 

Le CES, ou l’impression d’être sélectionné pour les JO

 

Le choix de participer au CES marquait pour Exalt3D la sortie de la phase de R&D et l’ouverture du développement commercial. Bruno Dupire compare son expérience à une sélection pour les Jeux Olympiques et souligne la qualité de l’accompagnement : « On a été biberonnés par la Chambre de Commerce et Provence promotion. Un boulot fantastique a été fait dans la préparation des startups, avec des discours adaptés au marché américain et une belle communication. ».

 

Et de souligner la qualité incroyable des décisionnaires sur place : « Louboutin, Abercrombie, LVMH, Amazon, Alibaba, Bouygues, Nexity… J’ai vu tous les gens que j’aurai aimé voir. »  Des personnalités qui ne venaient pas par hasard.  Au total, Exalt3D aura récolté 180 cartes de visites qualifiées. Le CES leur aura permis de se rassurer sur la concurrence en constatant qu’aucune technologie similaire n’existait ailleurs, de valider leur solution en confirmant l’intérêt du public et d’initier le volet business pour préparer la commercialisation.

 

Car l’objectif maintenant pour Exalt3D sera l’industrialisation et la vente de sa solution. La piste de l’international sera bien sûr exploitée. La startup ambitionne même de développer le logiciel sur le web à la manière d’un YouTube de la visualisation 3D.