Photos Daniel Kapikian

Plus loin ensemble ! est notre devise

 

IoT et équitation connectée, l’équation gagnante

C’est à partir d’une co-direction de thèse réalisée fin 2016, au sein du laboratoire des Sciences du Mouvement d’Aix Marseille Université, sur le couplage cavalier-cheval et la performance en équitation que l’idée de créer Movin’Smart est née. Michel Laurent, ancien Président de l’Université de la Méditerranée, Professeur des Universités et doyen de la Faculté des Sciences du Sport à Marseille décide de se lancer dans l’aventure entrepreneuriale en 2017. Passionné de chevaux et de Long Ride, le co-fondateur de Movin’Smart pratique la course d’endurance équestre lors de ses temps libres et ce, depuis des années. La performance équestre n’a de sens qui si le bien-être du cheval est assuré ! La technologie développée par Movin’Smart, le MS100, permet d’améliorer en temps réel, le dialogue entre le cavalier et sa monture. Après une phase de maturation par la SATT Sud-Est et une incubation chez Impulse, la phase de mise sur le marché démarre cette année avec la mise en place d’un site marchand (www.movinsmart.com). La cible ? Cavaliers, entraineurs et propriétaires de chevaux manifestent un intérêt majeur par l’équation proposée : améliorer les performances et préserver la santé de l’animal.

 

Une équitation 2.0 avec casque et montre connectés

L’Institut des sciences du Mouvement Etienne-Jules Marey /ISM UMR 7287 est à l’origine de cette invention. Horse Rider Sign, c’est le nom du brevet déposé par la SATT Sud Est pour le compte d’Aix-Marseille Université et du CNRS qui comprend un dispositif connecté qui mesure en temps réel les paramètres physiques, biomécaniques et physiologiques du cavalier et du cheval. Des objets connectés, montre et casque sans fil relient le couple cavalier/monture pour optimiser ce coaching équestre. Ces capteurs poids plumes d’environ 20 grammes sont placés l’un sur le casque du cavalier, l’autre sur la têtière entre les 2 oreilles du cheval. La charge de travail est-elle adaptée ? Le cheval est-il confortable ? La masse du cavalier perturbe-t-elle la locomotion sur une course de plusieurs dizaines de kilomètres ? Etc. Cette technologie haut de gamme envoie de l’information à l’application Smartphone durant la pratique avec une possibilité d’interagir en temps réel. Ensuite en se connectant au site internet de Movin’Smart, l’acquisition de l’intégralité des données générées s’active et alimente l’historique des séances.

 

Le DAP a permis de booster le développement au bon moment

D’après Michel Laurent, c’est à partir du passage devant le DAP que le Business Model de Movin’Smart s’est accéléré. L’effet de booster s’est notamment traduit pas l’embauche de 2 ingénieurs post doctorants sachant qu’un troisième ingénieur a rejoint l’équipe fin 2018. Ces recrutements ont été précieux pour la mise au point du traitement algorithmique des centrales inertielles avec les capteurs et dans le développement des tableaux de bord connectés … Dressage et saut d’obstacles, un nouveau pack premium avec de nouvelles fonctionnalités est en préparation pour le milieu de l’année. Des cavaliers professionnels comme Sabrina Arnold, championne d’Europe en titre et championne du monde 2017 et Jean Philippe Francès, multi médaillé à l’international font partie de l’élite de l’endurance équestre en France et dans le monde, utilisent les solutions Movin’Smart et sont de formidables ambassadeurs de cette innovation.

 

Interview Michel Laurent, Dirigeant co-fondateur de Movin’Smart par Julia Santi

12 novembre 2018