Organismes publics et parapublics

Certains de ces organismes génèrent de fortes retombées en termes de sous-traitance ou d’économie induites.

Citons :

– La direction territoriale Méditerranée du Cerema (ex CETE Méditerranée) : 370 agents  travaillant sur l’urbanisme,  l’aménagement du territoire, les transports urbains et interurbains, la conception, l’entretien et la réparation d’infrastructures et d’ouvrages d’art, l’environnement, la gestion des risques naturels, la sécurité routière, la gestion du patrimoine routier et l’informatique.

IRSTEA (Institut National de Recherche en Sciences et Technologies pour l’Environnement et l’Agriculture) : 80 personnes travaillant principalement sur les domaines de l’eau et de l’environnement (ouvrages hydrauliques et équipement pour l’irrigation, hydrobiologie, agriculture et forêts méditerranéennes).

METEO FRANCE, Ministère chargé des Transports : Direction Interrégionale Sud Est, division climatologie.

IGN (Institut Géographique National), direction régionale qui couvre les régions Provence-Alpes-Côte d’Azur,   Languedoc-Roussillon et Corse. La direction d’Aix-en-Provence a en charge, notamment, la constitution et l’entretien du RGE (Référencement à Grande Echelle) c’est à dire une carte de France au mètre près et en 3 dimensions.

AVIATION CIVILE : l’établissement d’Aix-en-Provence est le siège de la direction du l’Aviation Civile Sud-Est ainsi que le Centre en route de la navigation aérienne. Il assure le contrôle aérien de l’ensemble de la région.

– Les centres informatiques de la FRANÇAISE DES JEUX, de l’INSEE, des CAISSES D’EPARGNE.