Avec le CES, Air Space Drone confirme le potentiel de son développement à l’international.

En tant que premier acteur international de sécurisation des drones, Air Space Drone et son système d’identification du trafic aérien d’aéronef non habité ont été plébiscités au CES 2017 de Las Vegas. Grâce à son boitier de 47 grammes, la société offre un moyen simple et complet de répondre au développement du trafic des drones dans l’espace aérien.

La technologie d’ASD permet le suivi, l’enregistrement et le contrôle en temps réel des trajectoires. Elle permet également de restreindre le vol sur les zones interdites aux drones et d’éviter de manière automatique la collision entre eux ou avec un aéronef. Pour les particuliers, cela leur offre un moyen de respecter la réglementation, en recevant sur leur tablette ou smartphone des alertes sur la maintenance de leur vol, de suivre l’appareil où qu’il se trouve, mais également de le retrouver en cas d’accident.  Au niveau sécurité, les assureurs et juristes trouvent là un moyen fiable de retracer un évènement dans lequel un drone et son télépilote sont impliqués.

 

Une réponse à la diversité des besoins, déclinable à l’international

 

Pour ASD, le CES était l’occasion de voir si son produit soulevait à l’international, le même enthousiasme qu’en France. Et l’enthousiasme était au rendez-vous, puisque la startup a suscité l’intérêt, entre autres, de nombreux acteurs chinois et de la Fédération américaine de l’aviation.

Au final, institutionnels gouvernementaux, industriels spécialisés dans la sécurité et les systèmes embarqués, fabricants d’aéronefs, organismes de sécurité civile et aéroportuaire de tous continents, ont été conquis par cette technologie et par sa simplicité de mise en œuvre qui permet de l’installer sur n’importe quel type d’aéronefs sans expertise technique particulière.

Avec leur système breveté qui permet pour l’instant de conserver les données au niveau européen, ASD a une année d’avance sur le marché. Françoise Derout, la présidente d’ASD, explique : « le CES a rapporté beaucoup de contacts auxquels il faut répondre très vite ». Invités à réaliser des démonstrations dans de nombreux pays, « il faudra transformer l’essai dans l’année 2017 ».

 

La société organise une démonstration le 17 mars 2017 à Aix-en-Provence.

Contact : flysafe@airspacedrone.com