Rétrospective de ces 17èmes Rencontres du Club Entreprises des Énergies de la Victoire.

« Contribuer à l’économie de demain en permettant l’éclosion des entreprises », c’est sur ce souhait que Maurice Farine, Président de Pays d’Aix Développement, a ouvert ces 17èmes Rencontres. Pour permettre cette éclosion, le territoire et ses acteurs entendent proposer des outils adaptés, tant en matière d’implantation que d’accompagnement.

 

Le Pôle Morandat : un site multifonctions au service de l’innovation technologique

 

Situé à Gardanne, sur un ancien puit de mine, cet emplacement historique offrira bientôt 14 hectares pour l’implantation d’entreprises ainsi qu’un centre culturel, dont la vocation sera de diffuser la culture scientifique au grand public. Une opération portée par la Ville de Gardanne et la SEMAG (Société d’Economie Mixte d’Aménagement de Gardanne et sa région).

Les bâtiments existants seront conservés, notamment le chevalement. Ce totem haut de 66 mètres, illustre bien la volonté des acteurs du projet de ne pas oublier le passé tout en regardant vers le futur. En effet, au-delà de son côté symbolique, le chevalement descend à 1 100m de profondeur et constitue le plus grand puit d’Europe.

« 35 à 40 m3 d’eau sont sous vos pieds » révèle Roger Mei, Maire de Gardanne. Des eaux qui seront récupérées sous forme de calories pour chauffer la ville et ses entreprises. L’exploitation de ces calories nécessitera la création d’une filière de la SEMAG.

« Le Pôle Morandat offre un positionnement central sur le territoire », souligne Nicolas Fortuit, Directeur de la SEMAG. Situé à la croisée des infrastructures, il bénéficie ainsi d’une dimension métropolitaine. Pour Nicolas Fortuit, « Cette position nous permet d’être ambitieux, d’avoir des indicateurs élevés et de l’ambition pour ce projet. ». La  commercialisation se fera en 3 phases.

A terme, la SEMAG entend proposer une offre immobilière complète à destination des TPE et PME issues de secteurs d’innovation clés et contribuer ainsi à la création de centaines d’emplois pérennes.

 

Le Réseau des Pépinières d’entreprises du Pays d’Aix : une nouvelle économie pour de nouveaux emplois

 

Accompagnement, suivi, animations, formations, accès au financement, appui à la communication, c’est une large gamme de services qui sont proposés depuis 10 ans par le Réseau aux jeunes startups du territoire.

Guidées par Julia Santi, journaliste consultante indépendante, quatre sociétés anciennement hébergées en Pépinières, nous ont fait revivre leur parcours. 

 

  • NOVADEM propose des drones professionnels Made-in-Provence au service de la sécurité et de la défense. La solution s’adapte aux exigences de chaque métier. Elle a ainsi été plébiscitée par la gendarmerie nationale et le SDISS13.

 

  • BAZILE offre une plateforme de télé-services 24/24 à destination des seniors. Depuis leur premier produit, un téléphone à un seul bouton, la société se concentre sur sa partie service. Avec 40% de croissance de son chiffre d’affaires les premières années, elle accueille aujourd’hui 40 salariés.

 

  • GENES’INK opère sur le secteur de la chimie fine. Elle développe des encres électroniques conductrices et semi-conductrices à destination de l’électronique imprimée (écrans tactiles), des énergies renouvelables (photovoltaïque), de l’éclairage (oled), de la sécurité et de l’environnement (capteurs).

 

  • OPTIMUM TRACKER a développé une solution de tracker solaire qui suit la course du soleil à l’image d’un tournesol. Ce produit permet d’augmenter la productivité de 20% à 30% tout en offrant une meilleure intégration des énergies renouvelables dans le mix énergétique.

 

Pour ces success stories, l’accompagnement du réseau a permis à leur projet de se développer progressivement dans un cadre facilitant. « On passe du temps à être coaché » selon Corinne Versini, CEO de GENES’INK, « il y a un côté pragmatique où on va vous demander une étude de marché, un business plan et mettre l’accent sur la trésorerie ». Des éléments essentiels pour éviter l’échec. Les Pépinières vont apporter des solutions en matière de recrutement et de comptabilité, tout en permettant de faire du réseau et du lobbying.

Au-delà de sa gamme de services, les entrepreneurs insistent sur la qualité d’écoute du Réseau. Face aux difficultés que peuvent conférer la création d’une entreprise, Yves Morel, Président du directoire de BAZILE, a apprécié le soutien apporté aux dirigeants. Pour lui c’est grâce à cet esprit collectif qu’on crée des liens en Pépinières.

« Le Réseau est une grande famille où on grandit bien tous ensemble » acquiesce Yacin De Welle, fondateur d’OPTIMUM TRACKER. Les nouveaux entrants s’inspirent de l’exemple des plus grands et s’entraident quotidiennement, grâce aux transferts de connaissances. Des connaissances d’autant plus riches, de par la diversité des startups hébergées. Une diversité qui constitue une « vraie valeur ajoutée », selon Fabien Paganucci gérant de NOVADEM.

« Nous sommes la nouvelle économie en capacité de créer de nouveaux emplois. » lance Yacin en conclusion de ces témoignages.

« J’ai entendu aujourd’hui parler de projets et d’ambition sur le territoire, c’est notre force ! » relève Serge Gouteyron, Sous-préfet d’Aix-en-Provence, avec l’intention d’exploiter l’idée proposée par Corine Versini, de créer un fonds complémentaire pour aider les entreprises dans leur développement à l’international.