Découvrez les dernières actualités des porteurs de projets soutenus par le Dispositif d’Amorçage de Provence (DAP) depuis le début de l’année 2016.

 

Jean-Loïc Burguiere, fondateur et président d’Orus Group,  présentait sur BFM Business, son application Orus. Grâce à un abonnement mensuel, elle permet aux professionnels de l’immobilier, de visualiser les terrains à bâtir d’une ville et de calculer automatiquement leur potentiel de surface plancher. Ce service leur évite ainsi de perdre du temps en démarches fastidieuses.

 

Gagner du temps et de l’efficacité, c’est aussi ce que propose la solution Digdash, axée sur le secteur de l’informatique décisionnelle. Elle offre aux entreprises un logiciel capable de générer des tableaux de bord de gestion de données. Cette solution séduit de plus en plus les entreprises privées, notamment Airbus, TourismeVolkswagen Financial Services, mais également les collectivités, comme la Métropole de Toulouse et Bouches-du-Rhône Tourisme.

 

Dans le domaine de la santé, on a pu entendre parler de SWAP et de sa montre connectée qui vient en aide aux personnes souffrant de la maladie d’Alzheimer en permettant de contrôler leur rythme cardiaque, et d’être détectable en cas de chute grâce à une alarme et à la géolocalisation.

 

Aider les gens à « bien vieillir », c’est aussi l’ambition de la start-up Neuro-sys qui inaugurait le 23 février son nouveau laboratoire à Gardanne. Cette société de biotechnologie axe sa recherche sur les maladies neurodégénératives, en transposant les méthodes de praticiens traditionnels du Vietnam  grâce à son équipement scientifique.

 

Second dispositif médical remarqué, CardioNexion, permet de détecter, à distance et en temps réel, les pathologies cardiovasculaires. Mis en place par la start-up aixoise @Health, la première version de ce dispositif pourra être prescrit dès cette année par un médecin traitant.

 

C’est à Barcelone que la start-up Think and Go, après s’être illustrée au CES de Las Vegas, est allée défendre sa position sur le marché du screen commerce. Les visiteurs de leur stand auront eu l’occasion de faire un don à différents organismes de charité, simplement en plaçant une carte de paiement sans contact près de l’image affichée. Une première en Espagne !

 

Autre lauréat distingué à Vegas, Genes’ink, qui en plus d’annoncer l’ouverture d’une agence au Japon, a obtenu le parrainage officiel du ministre de l’Economie Emmanuel Macron pour son concours « Art to IoT ». En partant du constat que l’aspect esthétique était essentiel pour l’appropriation des objets connectés par les usagers, ce concours entend rapprocher la technologie de l’artistique.

 

Le made in Pays d’Aix s’exporte également de l’autre côté de la Méditerranée, avec la start-up Helio Pur Technologies. Basée à Pertuis,  elle a annoncée l’implantation au printemps d’une unité d’essais de recyclage de l’eau en Arabie Saoudite, au sud de Riyad.

 

C’est à la Cité des Energies du CEA Cadarache, haut lieu de l’innovation sur le territoire, qu’Atoll Energy a inauguré sa centrale Quadritherm. Cette centrale permet la production combinée d’électricité et d’utilités (froid, chaud, vapeur, eau douce) et permet des économies d’énergie à partir de 34%.

 

Toujours dans le domaine de l’énergie, Optimum Tracker s’est largement illustré dans la presse en ce début d’année. Il a remporté  le Prix Jeune Entrepreneur du Sud-Est dans la catégorie Green Business et figure également parmi les lauréats de la 1ère promotion du Pass French Tech.

 

Une actualité également chargée pour Novadem qui a dernièrement signé trois contrats avec le secteur public. Un premier contrat avec les pompiers des Bouches-du-Rhône  puis avec la Gendarmerie Nationale et enfin avec l’Entente pour la forêt méditerranéenne pour une durée de deux ans.